Non classé

La douleur épisode II

Sujet complexe qui mérite bien un deuxième épisode.

Je vous l’ ai dit précédemment la douleur est complexe et une fois installée difficile à prendre en soin. Vous vous souvenez la douleur chronique ?

Ce que je sais sur la douleur. Des tas de choses. Déjà parce qu’ en tant que professionnel de santé, j’ ai appris à prendre en soin la douleur de façon médicalisé. J’ entends par là maîtriser les différentes échelles de douleur et les produits pharmaceutiques associés.

Ensuite j’ai aussi appris à mes dépends puisque j’ ai tout les symptômes de la fibromyalgie. J’ ai toujours refusé d’ être enfermée dans ce diagnostique puisque comme bien souvent quand on ne sait pas comment soigner quelque chose le cocktail c’est antalgique et antidépresseur. Alors heureusement la médecine avance sur le sujet mais en attendant j’ ai cherché mes propres solutions.

Pourquoi vous livrer tout ça ?

Pour pouvoir partager avec vous des possibilités. Certaines choses ont fonctionnées, d’autre moins mais en vous parlant de mes lectures et des thérapies que j’ai essayé, vous pourrez à votre tour découvrir et essayer de nouvelles méthodes pour évoluer vers le bien-être et la santé. Être informé, c’ est être acteur. Je vous propose même de devenir acteur, réalisateur et producteur de votre vie. Trouver les méthodes qui vont vous permettre de reprendre le contrôle. Faire en sorte que votre corps et votre vie ne soit plus dirigés par la douleur mais bien par vous.

Nous allons donc parler de la douleur physique mécanique dans un premier temps même si vous le savez le lien corps – âme – esprit finira par apparaître au décours de certaines méthodes. Alors pour être sûre qu’ on parle bien de la même chose vous et moi,la première étape est de définir la douleur mécanique.

Une douleur mécanique kesako ? Alors tout simplement une douleur structurelle. La structure du corps commence par les os puis les muscles, les tendons, les ligaments et les nerfs qui en assurent la protection et le bon fonctionnement. Ca en fait du monde déjà .

Le premier spécialiste pour prendre en soin ce type de douleur, vous le connaissez tous. C’ est le kinésithérapeute. Il a la double mission de diminuer la douleur et d’ agir sur l’ ensemble de la structure pour atteindre un niveau de  » normalité « . La normalité dans ce cas consiste en la récupération de la mobilité avec absence de douleur. Je ne vais pas vous faire le tour de toutes les techniques misent à sa disposition, c’est son job pas le mien. Toutefois une des approches qui s’ est beaucoup développée ces dernières années est l’ ostéopathie. Personnellement c’est une méthode à laquelle j’ai recourt régulièrement. Ma dernière séance date de la semaine dernière. Suite à de mauvaises postures lors de manipulation, j’ avais un décalage au niveau du bassin. Alors pour moi, pas de douleur, j’ avais agit dessus mais une sensation d’ être desaxée. Comme toujours, il faut trouver la méthode adaptée d’ une part mais aussi le praticien qui VOUS convienne. L’ association kiné – osthéo, c est déjà un bon début de prise en soin de la douleur.

Quand on parle kinésithérapie, il y a souvent une question qui revient concernant les massages. Alors oui un kinésithérapeute masse mais pas seulement car il n’ a pas comme seul objectif d’agir sur la douleur. Il met en place une prise en soin qui va également permettre de récupérer la mobilité par l’ apprentissage d’ exercices physiques notamment. Il travaille sur l’ ensemble structurelle.

Le massage lui va permettre de réduire la douleur en diminuant les tensions qui se sont accumulé dans ce qu’ on appelle les structures molles. Il y a de nombreuses méthodes de massages qui apportent toutes de la détente et du bien-être et donc permettent la diminution de la douleur. Parmi ces méthodes j’ai pu a de nombreuses reprises bénéficier de massage ayurvedique par une masseuse energéticienne. L’ avantage pour moi de cette pratique est la réalisation d’ un soin qui apporte de la détente dans tous le corps en rétablissant la circulation de l’ ensemble des énergies qu’y transitent.

Je suis naturellement plus enclin vers les thérapies traditionnelles indiennes mais on retrouve un travail similaire dans le reïki, le shiatsu et même l’ acupuncture. Le travail dans l’ ensemble de ces méthodes est de rétablir la circulation des énergies du corps.

Elles mettent toutes en évidence le lien corps- esprit . Que l’on parle de méridiens ou de Nadis, je retrouve dans mes lectures une approche similaire. A chacun de trouver ce qui lui convient et ce qui lui fait du bien.

Et pour finir cet article je vais vous parler de thérapie qui ont pris un essor important ces dernières années. Le lien corps- esprit prend tout son sens lors de thérapie comme l’ hypnose, la sophrologie et la méditation. La puissance de notre esprit sur notre corps est prodigieuse lorsqu’ elle est bien utilisée. J’ ai pu m’ initier à la sophrologie lors de ma préparation à l’ accouchement. J’ ai continué à appliquer les méthodes que j’ avais apprises et mises en pratique sur moi lors de mon travail au bloc opératoire. Les effets que j’ ai pu constater en travaillant en collaboration avec les anesthésistes est la diminution des produits antalgiques et anesthésiants bref des antidouleurs. La parole est un outil formidable, elle influe positivement sur l’ esprit et le corps. La encore, il s’ agit de trouver la bonne méthode, le bon thérapeute.

L’ association de différentes thérapies quand elles sont assimilées et acquises permettent de devenir sont propres thérapeutes et être pleinement acteur de ses soins.

Pour ma part j’ applique régulièrement l’ automassage et la méditation en association avec les huiles essentielles et le yoga. Et vous , quels sont vos astuces, vos découvertes et vos petits secrets antidouleur ?

2 réflexions au sujet de “La douleur épisode II”

  1. Bonsoir Audrey
    Mes douleurs sont multiples
    J ai appris à vivre avec en faisant une parade l occupation.
    Le fait de m occuper en créant des choses en les invitant, me donne une grande satisfaction alors de ce fait oui j oublie mes douleurs

    1. 🙏🙏🙏
      La création artistique est un formidable moyen pour libérer les émotions associées à la douleur.
      Bravo à vous et merci pour votre partage 🙏🙏🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 4 =