Non classé

Blessures de l ‘ Esprit…Blessures de l’ Âme

Je vous ai déjà parlé de l’ importance de l’ équilibre entre le Corps, l’ Esprit et l’ Âme. La médecine occidentale de part son histoire est axée sur les blessures du corps. La reconnaissance de la nécessité d’ une prise en soin globale des patients est présente en théorie mais difficilement applicable en pratique. C’ est d’ ailleurs un des moteur qui m’ a amené à vouloir travailler autrement. On distingue les maladies physiques et psychiatriques mais souvent avec de nombreuses difficultés et des prises en soins compliquées par la volonté de distancier des domaines intimement liés. Ces dernières années, la psychiatrie a évolué vers de nouvelle prise en soin grâce à une meilleure connaissance du cerveau et à de nombreuses études et travaux dans le domaine de la neuroscience. Cette évolution a permis, le développement de nouvelles thérapies. Nous arrivons donc à la croisée des chemins entre le Corps et l’ Esprit. Les termes  » fou » ou  » hystérique  » ont perdus de leur intensité et l’ on reconnaît les blessures psychiques au même titre que les blessures physiques. Apparaît alors une prise de conscience collective :  » Soigner le corps ne suffit pas ». Les pratiques qualifiés autrefois d’ hérétique prennent une autre dimension avec cette volonté d’ aller vers le mieux être, le prendre soin et la guérison.

J’ avais déjà abordé le sujet du prendre soin et de la nécessité pour le thérapeute de se soigner afin de pouvoir donner le meilleur de ses capacités ( Cf article : Prendre soin de soi…Prendre soin de vous). Dans mon parcours de vie, j ai pu grâce à mes lectures identifier certaines blessures. Ces dernières étaient sources de souffrance pour moi d’ une part mais également source de comportements toxiques pour les autres. Identifier et comprendre sont les premières étapes pour guérir. C’ est 50% du chemin. Pour les 50% restant, j ai décidé de confier la tâche à un thérapeute qualifié. Comme l’ univers est facétieux ( un jour je vous parlerais des lois de l’ univers), il a placé sur mon chemin de vie Maud. Je lui passe donc le clavier ( et non la plume ) pour qu’ elle se présente à vous et ensuite je vous parle des bienfaits de son travail.

Je suis Maud MAKARAWIEZ, initialement psychomotricienne, j’ai entamé un processus de reconversion professionnelle comme Praticienne en Thérapie Holistique.

Holistique vient du grec holos, signifiant  » le tout  » ; ce terme désigne ainsi toutes les approches de la vie, ou toutes les techniques thérapeutiques qui prennent en compte la globalité de l’individu. Par exemple, une vision holistique de l’être humain tient compte de ses dimensions physique, mentale, émotionnelle, familiale, sociale, culturelle, spirituelle et de leur inter-dépendance.

Concrètement, il s’agit d’aborder la situation sous différents angles. Un des plus célèbres présupposé de PNL (programmation neuro-linguistique) étant « la carte n’est pas le territoire ». Cela signifie que nous percevons le monde (le territoire) à travers nos sens. Nous nous en faisons une représentation interne (la carte), mais cette représentation n’est pas exactement la réalité. En fait, il existe autant de cartes que d’êtres humains. Chacun d’entre nous voit donc les choses différemment. La façon dont nous regardons ou voyons le monde dépend de notre histoire de vie, de notre vécu et des croyances que nous nous sommes construites au fur et à mesure de nos expériences. L’inconscient a un très grand rôle à jouer dans cette vision subjective de la réalité. Il dicte une majeure partie de nos comportements sans que nous le sachions ! (d’où la différence entre regarder le monde et voir le monde…)

Le praticien en thérapie holistique, dans son éthique professionnelle, souhaite rendre la personne responsable de sa propre guérison. Il lui permet de se reconnecter à son propre pouvoir de guérison et son thérapeute intérieur. Le praticien offre son écoute, ses outils, ses compétences au service de la personne et la guide, l’accompagne sur le chemin qu’elle a choisi de suivre, en respectant son propre modèle de vision du monde. C’est la personne accompagnée qui est à l’origine de sa guérison. C’est pour cela d’ailleurs que j’utilise des techniques issues du coaching pour établir tout ce qui se joue autour de la situation actuelle, notamment les inconvénients mais aussi les bénéfices secondaires ; il en va de même pour la situation désirée : quels sont les inconvénients qui m’empêchent de changer ou qui m’ont empêché de changer jusqu’à présent ?

Aussi, ma pratique, bien qu’orientée spécifiquement sur la libération émotionnelle, a pour vocation d’agir sur toutes les dimensions de l’Etre. Partant du postulat que tout est énergie, nos émotions, nos maux mais également nos pensées et nos croyances sont énergies et créent des mouvements d’énergie. Toutes nos dimensions sont interdépendantes, et intervenir sur l’une aura un impact sur toutes les autres. Tout est relié, tout est connecté.  A plus grande échelle, un changement en vous aura un impact sur votre entourage et sur le monde. Comme l’a dit notre très cher Gandhi « Toute âme qui s’élève élève le monde ».

Chaque praticien en thérapie holistique possède sa propre boîte à outils. Les thérapies brèves sont en plein essor (et ne remplacent pas un suivi médical !) et permettent de dénouer bon nombre de situations émotionnellement difficiles.

Les techniques que j’utilise sont d’ordre :

  • Energétique : par le biais d’un soin Reiki, je travaille directement sur la dimension énergétique. C’est une technique d’apposition des mains sur le corps de la personne qui vient éveiller le processus de guérison. Le thérapeute est ici canal et ne transmet pas son énergie, contrairement aux guérisseurs ou magnétiseurs qui eux, possèdent un don spécifique pour ce faire. (Audrey tu me corriges si je me trompe !)
  •  psycho-énergétique : une déprogrammation de croyance limitante, une libération émotionnelle, une dissolution de trauma aura un impact sur votre vision du monde et créera ainsi un mouvement énergétique et une vibration différente. Peut-être qu’Audrey pourra vous faire un article sur le taux vibratoire ? Les techniques que j’utilise ici sont la méthode PEAT, l’EFT,  la PNL, le rêve éveillé, le zensight process, et quelques techniques de relaxation.

Concernant Audrey, je suis d’abord intervenue pour lui faire une présentation de mon champ d’intervention. Pour l’instant, les deux séances que je lui ai proposées concernaient la libération de traumas ou chocs émotionnels. Je lui ai donc proposé une seule et même technique issue de la méthode PEAT. La technique utilisée n’a pas pour vocation de supprimer le souvenir de la mémoire mais de retirer toute charge émotionnelle du souvenir pour le rendre neutre : s’en souvenir mais ne plus ressentir d’émotion quand on y repense. C’est une technique très puissante qui permet de travailler à la racine, en faisant comprendre à notre cerveau que le souvenir fait partie du passé et qu’il n’a plus de raison d’être. Nous sommes en sécurité ici et maintenant. Ainsi, nous allons revivre ce souvenir, le laisser dans le passé, et revenir dans le présent, délesté de ce fardeau.

 Suite à cette technique, nous pourrons travailler sur les conséquences de ce trauma qu’Audrey a mis en place pour se protéger notamment, (certaines croyances limitantes, des comportements d’évitement ou de tétanie par exemple) si elles sont encore présentes.

Voilà pour la présentation de ma pratique, je laisse Audrey témoigner de son cheminement.

A vous les studios !

Comme vous pouvez le voir tout ça c’est du grand art et pourtant ce n’est pas du cinéma!!!

La libération de chocs émotionnels et de traumatismes étaient devenus pour moi, vitale. Alors bien-sure, Maud est apparu comme un rayon de soleil. Déjà parce qu’elle a le truc. Ce truc qui fait qu’avec certaines personnes ça colle et qu’on se sent directement en confiance. Ce truc qui fait que même si on sait qu’on va lâcher une bombe parce que la vie des fois , faut le reconnaitre ça nous a très clairement  » péter à la gueule », on sait que ça va bien se passer. Alors on s’est posé, un peu comme si on buvait un coup au café du coin ( en même temps ça tombe bien ils sont fermés, coïncidence?) et on a parlé. Enfin surtout moi… J’ avais déjà mis le doigt sur certaines blessures. La première était une scène de mon enfance, douloureuse et qui revenait systématiquement lorsque j’étais en situation d’interrogation ou d’évaluation. Elle provoquait chez moi un réel sentiment de panique, me laissant incapable de réfléchir pour formuler une réponse. Cet instant s’accompagnait de symptômes physiques, sueurs, sensations de malaise, douleurs dans la poitrine ( au niveaux du plexus solaire). Alors on a dévisser, on est reparti dans le temps et on l’a laissé à sa place, loin dans le passé avant de revenir à Ici et Maintenant. Maud a bien pris soin de remplir l’espace vaquant par des énergies positives . En repensant à cette scène de vie, je n’ai plus de sensation douloureuse dans la poitrine. Quand j’y repense maintenant, j’arrive même difficilement à croire que ça ai pu autant me faire mal, avoir autant d’impact dans ma vie quotidienne. Je me suis sentie immédiatement libérée. Dans la soirée, j’ai ressenti de la fatigue et surtout j’ai pleuré, beaucoup pleuré comme si je relâchais enfin toute la douleur qui avait été accumulé pendant toutes ces années. Pour l’instant je n’ai pas été vraiment confronté à des interrogations ou évaluations. Ceci dit en faites si à des discussions avec beaucoup de questionnement et au final c’est passé comme une lettre à la poste…

J’ai trouvé ce travail tellement magique que j’ai commencé un suivi afin de libérer d’autres souvenirs traumatiques puisque je sais être porteuse d’un syndrome de stress post-traumatique en lien avec mon parcours de vie.

Autant vous dire qu’ on a pas fini de bosser Maud et moi!!!

1 réflexion au sujet de “Blessures de l ‘ Esprit…Blessures de l’ Âme”

  1. Je suis heureux pour toi de voir ce chemin parcouru ces dernières années, et la manière dont tu as su retrouver ce positif.
    C’est une vraie force, quil n’est pas facile d’avoir au quotidien.
    C’est souvent plus simple de mettre un masque et de faire comme si… Ça ne soulage pas, mais ce n’est pas toxique non plus.
    Bonne continuation Audrey, et des bises à vous 3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq − trois =